ALBRET

Histoire de ALBRET

ALBRET voit le jour en 1957 à Montpellier en France.

ALBRET se fait connaître de l’industrie aéronautique grâce à sa technique de soudages d’alliage d’aluminium, de plastiques renforcés, d’hydraulique et de technologies électriques.

Les principaux produits manufacturés par Albret sont des plateformes de maintenance et des systèmes d’accostage avions pour la maintenance et l’assemblage des avions. Par la suite, Albret développe des escaliers passagers pour avions.

Les premiers escaliers passagers sont produits en 1963. Ce furent les premiers d’une longue liste d’équipements toujours utilisés aujourd’hui dans les aéroports du monde entier.

Albret créa notamment le premier escalier passager capable de servir un Concorde, l’avion toulousain d’AEROSPATIALE. C’est un accomplissement à cette époque puisqu’atteindre les 5m de hauteur n’est pas une mince affaire.

Dans les années 70 Albret est reconnue comme une entreprise dynamique dans les milieux de l’aviation européen, africain et du moyen orient. Hormis les escaliers passager, Albret démarre la production de plateformes élévatrices à ciseaux, de cadres en aluminium, de camions vide-toilettes et ravitailleurs en eau, de loaders et d’ascenseurs pour passagers handicapés.

TLD fait l’acquisition d’Albret en 1991 et se concentre sur sa gamme d’équipements d’assistance de piste, avec une gamme complète d’escaliers passager (remorqués, autopropulsés ou montés sur camions), ainsi que de camions vide-toilettes et ravitailleurs en eau.

Le produit phare de Albret est l’ABS-580 développé en 1993, avec comme principales caractéristiques :
– Des escaliers profilés en aluminium rigide
– Des carrosseries en fibres de verres faciles à peindre
– Des panneaux latéraux en polyester résistants au feu
– Des auvents amovibles en aluminium et polycarbonate translucide

A ce jour, des milliers d’ABS-580 ont été livrés dans le monde entier.

En 1998, ALBRET imagine et produit son premier escalier passager à propulsion électrique. En 2002, le site de production de Montpellier est fermé et sa production est déplacée à Saint-Lin, où elle prospère toujours.


TLD © 2019 All rights reserved